Chute de cheveux post-partum : que faire ?

Chute de cheveux post-partum : que faire ?
Dressing Maternity > Grossesse > Chute de cheveux post-partum : que faire ?

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Perte de cheveux post-partum est un phénomène tout à fait naturel dû aux changements hormonaux soudains qui se produisent après la naissance d’un bébé. Le problème est courant et disparaît généralement de lui-même, mais cela ne signifie pas qu’il faille le négliger. I cosmétiques ciblés sont en effet d’une grande aide pour éviter que les cheveux ne s’affaiblissent au point de perdre leur volume pendant cette phase délicate. Voyons donc ensemble les produits et les astuces pour aider les cheveux à retrouver force et volume le plus rapidement possible. Nous en parlons avec le Dr Magda D’Agostino, spécialiste en dermatologie à l’hôpital Villa Tiberia de Rome.

Chute de cheveux : quand commence-t-elle après la grossesse ?

Pendant la grossesse, les cheveux connaissent un moment de gloire. Grâce aux hormones féminines, notamment les œstrogènes, qui stimulent la phase de croissance du cheveu, la fameuse « chute de cheveux ». phase anagène, rendant les cheveux épais, doux et brillants. Mais la chute brutale des œstrogènes et l’augmentation concomitante de la prolactine chez les mères qui allaitent inversent le cours des choses et font entrer les cheveux dans la phase télogène, la phase de repos, qui est suivie de la chute des cheveux. Chez la femme, la chute des cheveux survient deux à trois mois après l’accouchement : les cheveux s’amincissent, s’affaiblissent et commencent à tomber progressivement, plus abondamment que d’habitude. Mais les hormones ne sont pas seules en cause. Les stress physique et mental qui caractérise la phase postnatale peut générer chez certaines femmes un état d’anxiété et de frustration qui affecte directement la résistance du bulbe pileux. En effet, les follicules pileux sont en contact avec des fibres nerveuses et réagissent à des neuromédiateurs particuliers qui, dans des conditions optimales, régulent la croissance des cheveux. La fatigue, l’anxiété et la dépression modifient considérablement les niveaux de ces neuromédiateurs, ce qui a des conséquences directes sur la force des cheveux. Il convient donc de prêter attention à la qualité du sommeil. Dormir peu et peut-être à des heures inhabituelles, comme cela peut être le cas avec un bébé, altère les rythmes naturels de l’organisme avec des répercussions directes sur l’ampleur des cheveux. Les femmes souffrant d’anémie sont également plus sujettes à la chute de cheveux, le fer étant essentiel pour donner de la force aux cheveux, ainsi que celles présentant des dysfonctionnements hormonaux liés, par exemple, à des problèmes de thyroïde.

Pourquoi les cheveux tombent-ils en automne ?

Pour les femmes qui accouchent à la fin de l’été, le risque de fragilisation des cheveux est encore plus important. En effet, tout le monde remarque que les cheveux tombent plus abondamment que d’habitude à l’arrivée de l’automne. Chez les jeunes mamans, les hormones et la saison jouent donc contre la force des cheveux. L’automne affaiblit les cheveux est un processus tout à fait normal qui se produit également, bien que dans une moindre mesure, lors du changement de saison, lorsque nous passons de l’hiver au printemps. La raison principale en est la diminution de la durée du jour, qui se répercute sur les hormones, stimulant en particulier la production d’androgènes, directement liés à la chute des cheveux. Pendant les mois d’été, la quantité de cheveux en phase de croissance est plus importante, et leur vitesse de croissance est également plus grande ; cela entraîne une augmentation du nombre de cheveux qui atteignent leur phase terminale en automne, et qui finissent donc physiologiquement par tomber. Enfin, le soleil, la chaleur, la sueur, l’humidité et les lavages répétés en été peuvent contribuer à affaiblir la structure des cheveux. Les rayons du soleil, en particulier, déclenchent la production de radicaux libres, des molécules toxiques capables d’endommager et de vieillir prématurément le bulbe pileux, favorisant ainsi la chute des cheveux.

découvrez aussi :  Vergetures pendant la grossesse : comment les prévenir et les traiter ?

Combien de temps dure la chute de cheveux post-partum ?

La chute de cheveux qui survient après l’accouchement, surtout en relation avec le changement de saison, est un problème passager qui disparaît généralement rapidement, en l’espace de quelques mois au maximum, et sans conséquences si les bonnes mesures sont prises à temps. Ce n’est pas un hasard si l’on parle de effluvium télogèneterme utilisé pour indiquer une perte de cheveux plus abondante que d’habitude. Elle peut être « chronique » lorsqu’elle n’a pas de cause précise et conduit à un amincissement progressif des cheveux, mais aussi « aiguë » comme celle survenant en période post-natale, qui doit être considérée comme un événement temporaire précisément parce qu’elle est liée à un stress fort tel que l’attente, la naissance d’un enfant et l’allaitement. Il est cependant évident que si l’équilibre d’avant la grossesse ne se rétablit pas rapidement, c’est-à-dire si la chute des cheveux ne se résorbe pas au plus tard au bout de six à huit mois, il est toujours conseillé de consulter un spécialiste, seul à même d’évaluer précisément la situation et de proposer des mesures appropriées.

Produits et conseils contre la chute des cheveux

Si l’inquiétude est légitime, s’alarmer est en revanche tout à fait inutile : un affaiblissement des cheveux est naturel à l’arrivée de l’automne et encore plus pour les mamans qui viennent d’avoir un bébé. Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne faut rien faire. Au contraire : même si le problème de la chute des cheveux est temporaire, le traiter dès maintenant permet d’éviter qu’il ne s’aggrave avec le temps jusqu’à conduire à un amincissement significatif et visible de la chevelure. La première bonne règle ? Traiter ses cheveux avec beaucoup de respect. Le shampooing, par exemple, peut être fait, même tous les jours si nécessaire, car il n’affaiblit pas les cheveux à condition d’être très doux et enrichi en substances traitantes. Le Shampooing Régénère et Protège de Pantene Pro-V contient de précieux antioxydants qui agissent contre les radicaux libres responsables de l’affaiblissement des cheveux.

La solution consistant à utiliser un shampooing spécifique contre la chute des cheveux avec des substances traitantes telles que l’huile d’olive, l’huile de jojoba et l’huile d’amande douce. céramides, les vitamines Bdes oligo-éléments, en particulier le zinc, le cuivre et le magnésium, des acides aminés et des extraits végétaux spéciaux, capables d’exercer une action énergisante et tonifiante précieuse pour redonner de la vitalité au bulbe et favoriser une croissance plus forte des cheveux. Celui proposé par Yves Rocher est à base d’agave et de lupin blanc biologiques qui stimulent activement le cuir chevelu.

Pour les mamans soucieuses de l’environnement, le meilleur moyen d’allier écologie et douceur est de choisir un shampooing solide. L’Erbolario le propose dans une version pour cheveux secs enrichie à l’aloès qui redonne de l’humidité et en même temps de l’élasticité et de la force à la fibre.

découvrez aussi :  La rachianesthésie : durée, risques et délais d'élimination

Pour que les cheveux retrouvent rapidement énergie et force, il est essentiel d’utiliser un soin après-shampooing. Il peut s’agir d’un conditionneur tel que Bye Bye Damage ! de Sunsilk, qui contient des céramides et de l’huile d’olive. acide hyaluronique qui renforcent et protègent la fibre capillaire affaiblie.

Une fois par semaine, le baume peut être remplacé par un masque. Le masque Silkifying de la ligne Oro Vivo de Biopoint est formulé avec de l’extrait de safran, concentré en vitamines et actif contre les radicaux libres.

Exploitant les fortes vertus fortifiantes du henné rouge, qui soigne mais ne teint pas, le masque Biopoint Orovivo_ est un masque de beauté. Traitement à l’huile chaude au henné de Lushimbibée d’eau bouillante et laissée à refroidir, est appliquée sur les cheveux sous forme de compresse généreuse à laisser agir pendant vingt minutes, de préférence en enveloppant la tête dans une serviette chaude pour que son action nourrissante, régénératrice et réparatrice soit encore plus efficace.

Ceux qui aiment les solutions à faire soi-même peuvent préparer un avec de la pulpe d’avocat écrasée avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et une d’huile d’olive. de miel, de préférence de châtaignier, à appliquer une demi-heure avant le shampooing, en répétant le traitement deux à trois fois par semaine. Également d’origine naturelle, le Boue thermale des Thermes de Riccione qui, en plus d’être fortement reminéralisante, aide à débarrasser le cuir chevelu et les cheveux des toxines qui les étouffent en éliminant l’oxygène et les nutriments du bulbe.

Il a également une excellente action purifiante sur la peau. BioKap Shampooing Noir Détoxifiant à base d’argiles et de charbon végétal à utiliser une fois par semaine pour éliminer les résidus du smog : la pollution joue aussi un rôle dans l’affaiblissement des cheveux.

Lors du séchage, il est préférable de ne pas trop frotter les cheveux car vous risquez de les casser. Attention également à ne pas peigner les cheveux lorsqu’ils sont mouillés car ils sont encore plus fragiles lorsqu’ils sont imbibés d’eau : si vous devez le faire, par exemple pour appliquer le masque, il est préférable d’utiliser un peigne en bois à larges dents. Pas de séchage trop chaud, ni de lisseur ou de fer à lisser pour les ondulations et les boucles, car ils déshydratent et fragilisent. Les brosses à poils souples permettent de maintenir les cheveux en place sans les casser ni les déchirer. Si l’on utilise des produits coiffants, il faut toujours les laver le soir pour éviter que les résidus n’étouffent le bulbe et lui enlèvent son oxygénation et sa force.

Flacons et lotions anti-chute

Pour enrayer rapidement la chute de cheveux postnatale, il est utile de se tourner vers des formulations ciblées qui aident le cuir chevelu à retrouver l’équilibre nécessaire pour que les cheveux retrouvent force et volume. Les lotions, ampoules et sérums mettent en œuvre un ensemble de substances, des complexes vitaminiques, notamment les vitamines B5, E et PP, aux oligo-éléments, sels minéraux et acides aminés tels que la cystine, la biotine et la méthionine, capables d’apporter au bulbe une énergie nouvelle pour favoriser la croissance d’un cheveu sain et plus fort. Il associe par exemple la vitamine C et la biotine Vitamines &amp ; Strength Anti-Hair Loss Treatment de la gamme Garnier Fructis.

découvrez aussi :  Anesthésie péridurale pour l'accouchement : est-ce que ça fait mal ? Risques, durée et conséquences

Exploite l’action énergisante et stimulante du guarana Bio-Force Lotion fortifiante de Bioclin.

Les dérivés protéiques renforcent la kératine de la fibre capillaire, les sucres comme le rhamnose améliorent la qualité du cuir chevelu ainsi que les cheveux. Les prébiotiques dans les ampoules de Rougj+ Probiotic Haircare qui rééquilibrent le microbiote pour rétablir les conditions naturelles de croissance du cheveu.

Les extraits végétaux d’achillée, de lupin blanc, de sauge, de kigelia africana, de ginkgo biloba, d’arnica, d’hélichryse, de vigne rouge, d’ortie, de marron d’Inde et de cheveux de vierge agissent dans différentes directions pour protéger, stimuler la microcirculation, apporter de l’oxygène, de la nourriture et de la vitalité. Ils associent la sauge, la cannelle, le kigélia et le ginkgo biloba. KH Keramine H anti-chute flacons qui activent efficacement la circulation au niveau du bulbe.

Choisit un mélange d’huiles essentielles stimulantes et réactivantes pour les Sérum anti-chute de L’Occitane.

Les traitements fortifiants ont des temps d’action et d’utilisation différents : certains produits agissent en trente jours à raison d’une application quotidienne, d’autres ont besoin d’au moins deux mois pour donner des résultats, avec une fréquence d’utilisation de deux ou trois fois par semaine. Ce qui compte, en revanche, c’est la régularité : pour obtenir de bons résultats, les produits doivent être utilisés aussi souvent que recommandé, en les appliquant toujours sur le cuir chevelu propre, de préférence avec un massage doux qui favorise la pénétration et qui, en outre, en stimulant la circulation sanguine, améliore la nutrition du bulbe. Voici comment procéder : placer les deux mains avec les doigts ouverts en éventail sur le cuir chevelu au niveau de la nuque et exercer de petites pressions rotatives afin que la peau « glisse » sur la tête. Remontez ensuite progressivement vers le front, en poursuivant le massage pendant au moins une minute.

Nutrition et compléments contre la chute des cheveux

Les bons choix à table peuvent contribuer à préserver la force et la vitalité des cheveux. Sur la table des jeunes mamans ne doit pas être dépourvue de légumineusesi, source privilégiée de biotine, et les fruits secs, riches en cuivre et en zinc, minéraux importants pour favoriser la repousse. Les légumes, qui apportent des vitamines et des oligo-éléments, la viande, qui fournit le fer indispensable au transport de l’oxygène et à la solidité des bulbes, et les baies, qui, grâce aux flavonoïdes, favorisent l’oxygénation du cuir chevelu, sont également précieux. Les mères qui ont terminé l’allaitement peuvent également se tourner vers des compléments à base de substances utiles à la vitalité des bulbes et à la force des cheveux. Par exemple, Biomineral One contient de la biotine, qui donne de l’énergie, et un complexe, le Lactocapil Plus, à base de glucosamine, de méthionine et de vitamine E, qui agit sur l’élasticité et la résistance des cheveux.

Précieux pour renforcer les cheveux, le silicium, issu d’un extrait végétal, est présent dans Nails and Hair, un complément proposé par Lafarmacia.

Le zinc, le manganèse, le sélénium, le cuivre et les vitamines sont les actifs sélectionnés par Complexe B-Beauty de Naturadika pour soutenir les cheveux affaiblis.

Attention toutefois, il est toujours bon de demander conseil à son dermatologue ou à son pharmacien avant de prendre un complément.

En couverture Photo par 2147792 par Pixabay

Rate this post

Laisser un commentaire